Actualités

Épisode 6 – Omexom Green Story : Promouvoir l’e-mobilité dans le groupe VINCI

France / Electric mobility / Omexom Green Story
image

Ce sixième épisode de l'Omexom Green Story nous emmène à Paris, où une équipe de jeunes ingénieurs s'est donnée pour mission de rendre accessible l'e-mobilité au sein du groupe VINCI. Leur initiative a remporté le prix Évolution des pratiques dans la catégorie climat aux Prix régionaux VINCI de l'environnement. Découvrons cette initiative !

L’e-mobilité : une étape majeure pour réduire les émissions de CO2 à l’échelle de l’entreprise

En 2020, VINCI s’est engagé à réduire ses émissions de CO2 de 40 % d’ici 2030, avec pour objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050.

Avec quatre-vingt-quinze pour cent de nos émissions du scope 1 et 2 liées aux émissions des véhicules, il est logique de commencer par passer nos flottes de véhicules à l’électricité.

Bien que cela représente une solution évidente pour réduire les émissions dans nos opérations quotidiennes, il existe des obstacles pratiques à une adoption plus large de l’e-mobilité au sein des entreprises : la peur de l’inconnu additionnée aux inquiétudes concernant la fiabilité et la disponibilité des bornes de recharge.

« Nous avons remarqué qu’il y avait beaucoup d’idées reçues sur la mobilité électrique et que le réseau de bornes de recharge publiques était encore assez pauvre », explique Maxime Beudet, chef de projet chez Omexom Mobilité Electrique Paris

Que sont réellement les émissions de Scope 1 et 2 ?

Le Scope 1 correspond aux émissions directes résultant de la combustion des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) utilisées pour chauffer nos bâtiments, faire fonctionner nos engins de chantier et faire rouler nos véhicules. Ce sont les actifs de l’entreprise.

Le Scope 2 concerne les émissions indirectes liées à notre consommation d’électricité pour chauffer et alimenter nos bâtiments et nos véhicules électriques..

« Omexom a pour objectif de faciliter la compréhension des différents enjeux et de favoriser l’accès à la mobilité électrique. »

Maxime Beudet

Chef de Projet chez Omexom en France

Ce constat a conduit au développement de Too Electric, une solution pour favoriser et faciliter le déploiement des flottes de véhicules électriques en installant des bornes de recharge directement sur les terrains des entreprises.

Offre clé en main développée en interne chez VINCI Energies pour les métiers de VINCI, Too Electric prend en charge tous les aspects, de l’audit à la maintenance et la supervision, rendant l’e-mobilité plus accessible à toute entreprise qui souhaite s’engager dans la voie de la neutralité carbone.

« L’un des problèmes que nous avons rencontrés avec la mobilité électrique est la complexité de cet environnement, de cet écosystème, » explique Maxime. « Omexom a pour objectif de faciliter la compréhension des différents enjeux et de favoriser l’accès à la mobilité électrique ».

Lors de la réception d’une demande, l’équipe étudie d’abord les utilisations exactes qu’une entreprise fera des véhicules électriques et recommande une infrastructure de recharge sur mesure adaptée aux besoins de l’entreprise.

Une fois cette infrastructure dimensionnée, une entreprise partenaire du réseau VINCI Energies installera les bornes de recharge selon ce cahier des charges.

Une fois installées, les bornes de recharge sont surveillées et entretenues, garantissant une optimisation tout au long de l’opération. C’est là que Too Electric s’est associé à des experts de l’hypervision internes au Groupe.

Too Electric : Faire de l’e-mobilité une priorité en entreprise

« Comment adapter notre fonctionnement en permettant aux entreprises de passer une partie de leur flotte à l’électrique, pour moins émettre, mais en réfléchissant aussi à leurs besoins ? »

Mathieu Aveline

Chef de Projet Mobilité Electrique chez Cites Ingénierie

Hypervision : Optimiser la disponibilité et la fiabilité des bornes de recharge

Mathieu Aveline, Chef de Projet Mobilité Electrique chez Citeos Ingénierie, filiale du réseau Omexom en France n’est pas novice de la mobilité électrique et des infrastructures associées. Son équipe supervise et gère actuellement 6000 bornes de recharge à travers le pays. Mais grâce au partenariat avec Too Electric, il a intégré de nouveaux territoires.

« Nous connaissions le monde de la communauté, des bornes de recharge publiques. Too Electric est vraiment pour nous un tremplin pour travailler avec les entreprises sur les bornes de recharge, sur les différents parkings avec des services spécifiques, » explique Matthieu.
« Comment nous adaptons notre fonctionnement en permettant aux entreprises de passer une partie de leur flotte à l’électrique, pour émettre moins, mais en réfléchissant aussi à leurs besoins. »

Associer des outils d’hypervision à l’offre Too Electric présente de nombreux avantages.

Pour le responsable d’entreprise, cela signifie des bornes de recharge plus disponibles, via une mesure précise de leur fonctionnement et un feedback d’alerte, en temps réel. La gestion de la maintenance intégrée à l’hypervision permet d’avoir toutes les informations sur le fonctionnement des bornes de recharge et d’être plus efficace dans leurs opérations de maintenance.

Grâce à un badge, les utilisateurs bénéficient d’un accès aux différentes bornes de leur entreprise, ainsi qu’un relevé de leur consommation et des puissances de charge associées à leur utilisation. En plus de leur « station-service à domicile » devant le bureau, le badge leur permet également d’accéder à toutes les autres bornes de recharge du réseau.

L’avenir de Too Electric : Tout VINCI connecté à un seul réseau de recharge

À ce jour, 100 sites du réseau du groupe VINCI disposent désormais de leurs propres bornes de recharge.

Dans l’ensemble du Groupe, les entreprises participantes ont réalisé une réduction de 30 % de leurs émissions de GES (Scope 1) en un an et ont maintenu un objectif de 50 % à 65 % sur 3 ans.

Pour faciliter le déploiement sur l’ensemble du territoire français, des experts en infrastructures d’e-mobilité, formés spécifiquement, sont disponibles pour accompagner l’ensemble des métiers de VINCI dans la conduite du changement.

Ivan Dworniczek, responsable de business unit chez VINCI Facilities en France, fait partie de ceux qui passent des énergies fossiles à la mobilité électrique.

En 2020, il s’apprêtait à commander 12 nouveaux véhicules, les modèles qu’il avait l’habitude d’acheter.

Quand quelque chose l’a interpellé. Il a décidé d’annuler la commande et de se tourner plutôt vers les équipes de Too Electric pour l’aider à faire ses premiers pas vers le déploiement de l’e-mobilité dans son entreprise.

L’objectif est de constituer au moins 50 % de la flotte utilitaire de l’entreprise avec des véhicules électriques d’ici 2024. Quatre bornes de recharge ont été installées sur le terrain de l’entreprise à Hoenheim, et six autres directement au domicile des employés, rendant l’e-mobilité plus accessible que jamais.